technico commercial métier

Qu’est ce qu’un technico commercial ? Quelles sont ses qualités ? Comment devenir technico-commercial et réussir dans ce métier ?

Avec ses connaissances bien spécifiques, le technicien commercial est un atout précieux pour une entreprise. Plus que la formation dédiée à apprendre son métier, il doit aussi bénéficier de certaines qualités qui seront appréciées des recruteurs. Alors en quoi consiste un emploi de technico-commercial ? Quelle différence avec un emploi de commercial classique ? Quelle formation doit être suivie et quelles sont les qualités requises ? Explications !

Un emploi technico commercial, c’est quoi ?

Concernant un emploi pour technico-commercial, plusieurs compétences seront demandées au candidat : des compétences commerciales bien sûr ainsi que des compétences techniques spécifiques. Ce professionnel peut intervenir aussi bien en BtoC qu’en BtoB, en itinérant ou sédentaire, et propose le plus souvent des produits à forte valeur ajoutée technologique (matériel médical, pour les énergies renouvelables, fournitures industrielles, etc.).

Les entreprises qui proposent de l’emploi de technico-commercial peuvent être de toutes sortes et de toutes tailles. Ainsi, ce sont de nombreux secteurs qui sont accessibles aux candidats (automobile, informatique, aéronautique, métallurgique, digital, électronique …).

En pratique, l’emploi de technico commercial consiste à prospecter, proposer des solutions adaptées au client, négocier des contrats, gérer un portefeuille client et aussi parfois toute une équipe commerciale.

Quelle différence avec un commercial ?

Un emploi de technico-commercial n’est pas tout à fait la même chose qu’un emploi de commercial. Ce sont en effet les connaissances techniques du technicien commercial qui vont différencier ces deux types de postes. Certains produits, services ou secteurs d’activité demandent en effet des compétences bien précises et la vente dans ces milieux ne s’improvise pas.

Impossible donc de faire appel à un commercial classique qui n’aurait pas la maitrise du jargon de ce secteur ni les connaissances spécifiques qui y sont liées.

Dès lors, c’est un emploi de technico-commercial qui sera proposé. Grâce à son expertise, il sait tout de suite de quoi il retourne et a plus de facilités à suivre le rythme de l’entreprise pour être opérationnel rapidement.

Quelle formation pour pratiquer le métier de technico-commercial ?

Le métier de technico-commercial est accessible par le biais d’une formation de base comme un BTS technico-commercial ou un DUT technique de commercialisation. On obtient alors un niveau Bac+2. On peut aussi opter pour une formation plus longue avec un master dans un secteur technique, scientifique ou industriel qui sera ensuite complété par une formation commerciale.

Cependant, il arrive aussi que certains postes commerciaux soient accessibles sans diplôme particulier. Une expérience professionnelle dans un secteur technique et certaines qualités peuvent faire pencher la balance en sa faveur.

Quelles sont les qualités requises pour être un bon technico commercial ?

Comme évoqué précédemment, un emploi de technico-commercial peut être décroché en s’appuyant simplement sur certaines connaissances, mais aussi certaines qualités.

Une parfaite connaissance du produit, du marché ou du client

Quel que soit le profil, le technicien commercial doit absolument connaitre son produit, son marché et son client. Il est donc nécessaire d’opter pour un poste dans son domaine de compétence (informatique, aéronautique, électronique, ferroviaire, etc.). Dès lors que l’on postule à une offre d’emploi commercial, il faudra aussi en apprendre le plus possible sur les produits du client et l’histoire de la marque. Toutes les informations dont on dispose seront une véritable force !

Persévérance et patience

En tant que technico-commercial, faire preuve de persévérance et de patience est une nécessité. Remettre en cause sa technique de vente sans cesse, ne rien lâcher et surtout comprendre le client pour trouver la bonne façon d’amener les choses sera la clé du succès. Des réflexes qui s’acquièrent avec le temps et qui impliquent donc de l’énergie, de la passion et de l’assurance !

Excellentes qualités relationnelles

Comme évoqué précédemment, le contact avec le client est au cœur du métier de commercial. Il est donc nécessaire de disposer d’excellentes compétences relationnelles pour comprendre chaque client et créer un lien de confiance. L’écoute est aussi nécessaire pour savoir entendre les attentes de ce dernier et s’y conformer du mieux possible.

Bonne résistance au stress et à la pression

Le métier de technico-commercial est un métier générateur de stress. Ce dernier peut être utilisé comme un moteur, mais attention à ne pas se laisser dépasser. Si l’on perd ses moyens, il peut y avoir un gros risque de perdre un contrat avec un client. Mieux vaut trouver des méthodes pour rester calme en toute situation et mettre en œuvre des techniques de gestion du stress afin de concilier la pression inhérente à ce métier et le plaisir que l’on aura à travailler dans cet environnement stimulant.

De l’organisation

Enfin, on peut aussi citer l’organisation comme qualité d’un technico-commercial. Souvent, ce sont plusieurs clients différents qu’il va falloir gérer. Une bonne organisation et une bonne mémoire seront nécessaires pour ne pas perdre le fil et rester performant.

Quel est le salaire d’un technico commercial ?

Aujourd’hui, le salaire moyen pour le poste de technico-commercial est de 35 622 € selon Glassdoor en France (selon estimations de salaires sont basées sur 814 salaires partagés anonymement sur Glassdoor par des employés occupant ce poste.

Selon Cadre Emploi cela oscille entre 1 900 € et 5 900 € brut par mois :

Les premières estimations, soit entre 22 000 € et 30 000 € brut par an, concernent les postes « junior », sans expérience préalable.

Le salaire d’un technico-commercial confirmé est compris entre 45 000 € et 69 000 € brut par an.

Ces revenus n’intègrent pas les éventuelles primes dont les montants diffèrent sensiblement d’un établissement à l’autre, et suivant les secteurs…

5 1 vote
Noter cet article
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires