campagne emailing

Comment réussir une campagne Emailing en 7 points ?

 
Vous aimez ? Partagez :

La sphère web a changé, créer un site internet ou faire un email ne ressemble en rien à ce que nous faisions il y a 20 ans. Les techniques de marketing ont évolué, du mailing en passant par les réseaux sociaux.

Même s’il est souvent remis en question, l’email marketing reste un des moyens d’acquisition de client les plus performants.

Avec des taux moyens d’ouvertures et un ROI encore aujourd’hui élevés par rapport à la concurrence, l’emailing à encore de beaux jours devant lui.

Nous nous sommes réunis pour vous proposer un condensé des 7 meilleures techniques pour réussir une campagne d’emailing en 2018.

C’est parti !

 

Une campagne emailing, un seul objectif

Définir l’objectif principal de votre email est la clé de succès d’une campagne d’emailing réussie. On a tous tendance à se concentrer de prime abord sur le sujet de l’email, les objectifs en taux de clic ou en taux d’ouverture et nous oublions souvent le principal : l’OBJECTIF de la campagne.

Cet objectif va dessiner l’ensemble de votre mail : le sujet, le contenu de votre email, le bouton d’action etc.

Chaque campagne d’emailing doit impérativement avoir un seul objectif pour ne pas se disperser dans le discours et pour pouvoir être simplement mesurable.

En effet, un objectif est mesurable par le taux de clics sur un bouton par exemple, l’inscription à un évènement…

 

Exemples d’objectifs d’une campagne emailing :

  • Faire découvrir une nouvelle offre
  • Communiquer sur la promotion d’une offre existante
  • Relancer sur une offre déjà consultée (retargeting)
  • Demander un feedback sous forme de notes
  • Faire s’inscrire des prospects à un évènement

Maintenant que vous avez votre objectif commercial, passons à votre campagne emailing.

 

Utilisez un sujet d’email simple et clair

L’objet de votre e-mail est le premier élément que vos destinataires vont voir. Un titre inadapté peut diminuer de moitié votre taux d’ouverture. Le saviez-vous ?

Vous pouvez avoir le plus beau contenu du monde, si votre objet d’email n’est pas clair et limpide, et qu’il ne suscite pas l’envie / la curiosité, votre email peut aller rapidement dans la catégorie des emails non lus.

 

Voici 4 conseils pour un titre d’emailing percutant :

  • Un titre court et efficace
  • Privilégier un sujet personnalisé avec de préférence le Prénom et/ou Nom
  • Expliquer le bénéfice final de votre email
  • Créer une émotion instantanée (curiosité, urgence, peur, etc)

 

Les erreurs à ne pas commettre dans votre titre d’email :

  • Eviter de mettre trop de majuscules
  • Certains mots sont tout simplement considérés comme du spam:
    • !!!
    • $$$
    • 100% gratuit

Cette liste de mots clés est constamment mise à jour par les filtres de spam utilisés par le services de messagerie et d’email tels que Gmail ou Hotmail. Renseignez-vous auprès d’un routeur.

Bravo, la première étape est réussie. Votre destinataire a ouvert votre email.

 

Personnalisez vos emails

Votre boîte de réception d’emails est sans doute souvent plébiscitée. Pour ne pas être considéré comme un emailing de masse ou du spam, prenez vraiment le temps de personnaliser vos emails.

L’emailing est une bonne opportunité pour humaniser votre marque. Nous vous conseillons d’ailleurs de mettre peu de couleurs et de design dans vos emails : les campagnes d’emailing qui fonctionnent souvent le mieux restent simples.

Rédigez comme si vous écriviez à quelqu’un !

Vous pouvez donc rédiger vos e-mails à la première personne pour réduire la distance entre votre lecteur et vous même.

N’oubliez pas de signer en votre propre nom et évitez de signer par un nom d’entreprise ou de département générique (L’équipe Marketing ou l’équipe Support ).

Certains services de messageries comme Inbox de Google (Gmail) classent automatiquement les emails qu’ils considèrent promotionnels dans une catégorie à part. Idem pour Hotmail avec les catégories « Prioritaires » et « Autres ». Il y a donc fort à parier que dans les années à venir, la tendance va se généraliser et les FAI et leur services de messagerie vont tout faire pour préserver votre boite email des emailing de masse.

 

Le Call to Action (CTA) est le prolongement de votre emailing

Le bouton d’action appelé dans le monde du webmarketing : CTA pour Call to Action est un élément essentiel. Il va déterminer un bon taux de clics dans votre email.

C’est l’action principale de votre email. Le contenu texte que vous aurez rédigé devra mener naturellement vers ce lien d’action qui peut se représenter simplement par un lien cliquable ou par un bouton.

Le bouton doit être graphiquement visible et lisible rapidement avec une couleur contrastée.

Privilégiez un fond de couleur clair pour vos emails, et jouez sur le contraste avec vos boutons pour qu’ils soient visibles en un clin d’oeil.

 

Le Call to Action de votre email doit avoir un verbe d’action :

  • Découvrir maintenant
  • Acheter sans attendre
  • Je m’inscris

 

Nettoyez vos listes d’envoi entre les campagnes emailing

Vous avez dorénavant l’ensemble des éléments en main à ce moment précis pour réussir votre campagne emailing. Il vous reste à déterminer à qui l’envoyer (quels segments de votre base de données), et à définir la pression marketing (combien de relances, sous quelles formes, etc.).

Votre liste d’envoi doit être régulièrement mise à jour et nettoyée, car il n’y a rien de pire pour la rentabilité de vos campagnes par email que d’écrire à quelqu’un qui ne souhaite pas recevoir votre e-mail ou qui n’utilise plus sa boite de réception. Gérer les actifs / inactifs, et segmenter votre base de données par centre d’intérêts sont des bonnes pratiques en email marketing.

Pour aller plus loin, suivant la taille de votre liste email et la fréquence de vos envois, un nettoyage professionnel peut permettre de réduire ce que l’on appelle dans le jargon emailing : le taux de hard bounces, le nombre de spamtraps, etc.

Car vous risquez un blocage partiel / total qui sera temporaire / définitif sur votre nom de domaine et/ou vos adresses IP. en n’entretenant pas vos listes email. Ce qui nuira à la rentabilité de toutes vos futures campagnes e-mailing.

 

Facilitez la désinscription à vos listes email

Une des bonnes pratiques à suivre consiste à mettre en avant votre lien ou bouton de désinscription pour diminuer les taux de plaintes sur vos campagnes emailing.

On a tendance à vouloir à le mettre en petit en bas de l’email, presque caché.

C’est une réelle erreur ! Pourquoi ?

Si votre destinataire ne souhaite vraiment pas recevoir d’emails de votre part, il faut lui faciliter la désinscription le plus rapidement possible, sinon vous risquez de finir par être classé … “ SPAM “. Et cela va nuire à votre délivrabilité.

 

Testez, testez et continuez

Avant d’envoyer une campagne d’emailing massive, testez, testez, testez !

N’hésitez pas à vous faire relire par quelqu’un d’autre, il est très compliqué de se relire soi-même.

Vous pouvez aussi bien prendre un échantillon de votre liste, changer un élément dans votre e-mail et regarder ce qui marche le mieux.

Réalisez ces tests AB sur les objets d’email ou sur les call to action et en fonction des performances, déterminez votre vainqueur avant de shooter l’intégralité de votre campagne marketing et / ou d’automatiser vos scénarios de communication.

 

Conclusion

Malgré l’essor des réseaux sociaux, l’emailing reste encore aujourd’hui l’une des meilleures actions de webmarketing.

La recherche de l’email de n’importe qui sur Internet est devenue de plus en plus simple, et l’accès facilité à des bases de données BtoB et BtoC permettent aujourd’hui de transformer un simple message en arme de développement d’entreprise.

Appliquez les bonnes pratiques mentionnées ci-dessus et testez encore et toujours.

A vous de jouer.


Article rédigé par Tsifei Chan

Co-fondateur Orson.io

 

1 réponse
  1. formation webmarketing
    formation webmarketing dit :

    Des conseils utiles trop souvent oubliés au profit de l’envoi massif de mails non personnalisés, votre article aide à se le remémorer. Merci.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *